Sarko toujours en haut de l’affiche

28 Avr

Parmi tous les chefs d’Etat que la France ait connu, lequel retiendra-t-on le mieux ? Chaque français saurait répondre instantanément à cette question. Nicolas Sarkozy a créé la première sur-peopolisation de la fonction présidentielle. Marchant sur les pas de son confrère, le controversé Berlusconi, il a su se servir des médias pour monter, mais c’est aussi eux qui le descendront jusqu’à la fin.


Karl Zéro dans son film Starko a su utiliser l’image du Président de la République durant sa première année de mandat pour en faire un récit d’une justesse implacable. A l’aide d’une narration à la première personne du singulier, le documentaire retrace l’accession au pouvoir du petit Nicolas. Quatre ans après, l’impact médiatique du Président n’a pas beaucoup changé.

Nicolas avait commencé son mandat sur les chapeaux de roue en invitant lors de la soirée festive organisée pour sa victoire, le gratin de la variété française. Johnny Halliday qui déclarait « vive Sarkozy et vive la France », Doc Gyneco, Mireille Mathieu mais aussi Gilbert Montagné… Sarkozy a toujours été un ami fidèle, c’est sûrement pour cela qu’il en a autant. Rappelons l’histoire Tapie et son contentieux avec le crédit Lyonnais. Patrick Ouart, alors conseiller du Président de la République avoue que Nicolas Sarkozy a surement joué un rôle dans le procès Tapie-Crédit Lyonnais. On apprendra d’ailleurs par la suite que l’enveloppe versée à son ami Bernard suite au procès s’élève à 390 millions d’euros.  On ne fait pas la couverture de milliers de magazines en claquant des doigts chers concitoyens ! Dernière en date, celle du magazine people « Closer » concernant la probable grossesse de Carla Bruni-Sarkozy.

Obama et Mark Zuckerberg n’ont qu’à bien se tenir !

L’ancien ministre de Chirac se vantera peut être aussi d’inspirer les écrivains. Avec plus de 80 ouvrages citant son nom, Nicolas est devenu un sujet littéraire à part entière. Seulement, la plupart des ouvrages ne sont pas très reluisants. « Pourquoi Sarkozy va partir », « Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus »,« Ce n’est rien qu’un président qui fait perdre du temps » ou encore « Le président des riches » faisant état de l’oligarchie à la française.

Comme le dit J.F Achilli dans son dernier billet : « Tiens, j’ai écrit sur Sarko. Et ce n’est pas près de s’arrêter…  » Effectivement la machine n’est pas prête de manquer de carburant. Le film « La conquête » retraçant l’ascension politique de Nicolas Sarkozy ne sera que l’apogée de la médiatisation présidentielle. Le film réalisé par Xavier Durringer sortira dans les salles le 18 mai 2011.
Un défilé qui se terminera peut-être en 2012 mais qui laissera place, à coup sûr,  à un autre spectacle.
Car si cet homme politique à su se servir de la presse pour créer un personnage people, il ne faut pas oublier que les médias sont bien plus féroces qu’auparavant quoi qu’on puisse en penser. A l’image des footballeurs et du scandale des prostitués, tous les non-dits de la vie public finissent pas échouer sur les plages des traqueurs d’informations.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :