Cette militante Front de Gauche qui ne votera pas François Hollande

5 Mai

Dans quelques heures, le nom du nouveau président de la République française s’affichera sur tous les écrans du pays. Après un entre deux tours repoussant encore plus loin les limites de la décence politique, certaines formations ont été observées attentivement par l’UMPS. Quel choix feront les militants Front National, après leur score glaçant ? Vers qui se tourneront les 3 millions 275 mille 349 sympathisants Modem après que François Bayrou ait précisé qu’il voterait Hollande ? Quel président choisiront les admirateurs du tribun Mélenchon, fort de ses 11.11%, appelant à voter Hollande dès les résultats du 1er tour ? Dans la cohue des sondages quotidiens, chacun peut en oublier que l’élection présidentielle réserve toujours des surprises.

Aujourd’hui, je publie un texte qui m’a été envoyé par une militante du Front de Gauche, de la branche du Parti Communiste. Si les médias relatent les avis respectifs de divers militants Modem et FN, peu se sont penchés sur le sort du vote Front de Gauche. Carole, 27 ans, est étudiante en droit. Malgré sa peur viscérale de voir réélire Nicolas Sarkozy et sa culture de gauche, dimanche, elle ne déposera pas le bulletin François Hollande dans l’urne.

« Pourquoi je n’irai pas voter Hollande

Samedi 5 mai, 9h.

J’ouvre ma boite mail ce matin et je tombe sur la « une » de l’huma dimanche de cette semaine avec l’affiche d’Hollande qui occupe toute la couverture et ce titre « Acte I : votez Hollande le 6 mai ».

J’ai écouté ces deux dernières semaines tous les arguments des responsables, militants, amis, famille, me suppliant de ne pas glisser un bulletin blanc dans l’urne ce dimanche. Mettre fin aux cinq ans de Sarkozysme qui ont fait si mal à notre pays, qui ont sacrifié tant de valeurs et plongé tant de gens dans le désespoir. Moi aussi, je pense tous les jours à tous ceux, pauvres, chômeurs, immigrés, musulmans etc. qui souffrent de la misère et de cette haine de l’autre forgée par N. Sarkozy et la machine UMP.

C’est donc avec la peur au ventre de voir élire à nouveau Sarkozy pour cinq ans qu’il faudrait se résigner à voter Hollande « sans aucune concession » demain…

La peur contre la démocratie, la résignation contre nos convictions…

Si l’on doit tirer un bilan désastreux des années où la droite et Sarkozy ont détruit notre pays et les valeurs sur lesquelles il repose, pourquoi ne pas regarder aussi un peu derrière nous le bilan de la réorientation politique, idéologique du Parti socialiste…N’est-ce pas en partie l’incapacité de la gauche de gouvernement à changer la société et la gauche quand elle est dans l’opposition à proposer un changement radical qui ont poussé tant de gens, en 2002 et encore une fois 10 ans après, à voter pour le Front national ? N’est ce pas cela qui a fait perdre toute crédibilité à « notre » gauche, celle qui propose une vraie redistribution des richesses…

Il faudrait balayer d’un revers de main tout le mal que la social-démocratie, en France et en Europe, a fait à la société, à la démocratie, à la gauche…oublier le « oui » àla Constitutioneuropéenne du PS et la ratification en catimini du traité de Lisbonne après le vote négatif des français, oublier que le PS ne propose aucune alternative à l’Europe libérale et que ses députés votent 90 % de la législation européenne main dans la main avec la droite libérale, oublier que rien dans le programme du PS ne permettra d’améliorer les conditions de travail et de vie des classes populaires, pas même la retraite à 60 ans…

Il faudrait, la mort dans l’âme, que j’aille glisser un bulletin Hollande demain pour soulager ma conscience, pensant à tous ceux, laissés pour compte, qui auront moins à souffrir d’une présidence socialiste pendant ces cinq prochaines années…la politique dans une vision à court terme, voilà ce qu’on me propose en votant demain pour Hollande…et après-demain, il faudra expliquer aux gens que cette gauche là, on en veut pas non plus, qu’elle ne correspond pas aux attentes populaires et qu’après avoir soutenu la politique du moins pire il faut ramener les électeurs lors des élections législatives à un vote plus radical…

Voter Hollande demain c’est donné un blanc-seing au système politique de la cinquième République, c’est légitimer la gouvernance UMPS, c’est nous ôter tout espoir de convaincre un jour les citoyens qu’une autre politique est possible, et qu’elle ne passe pas par le Parti socialiste…Chassez Nicolas Sarkozy du pouvoir ne signifie pas éradiquer la haine et la bêtise qui se propage dans ce pays, dans cinq ans l’UMP, le Front national et leurs représentants existeront toujours, ils ne seront pas moins dangereux que Nicolas Sarkozy…

J’aurais préféré que le Front de gauche en appelle à descendre dans la rue le soir du 22 avril pour protester et combattre les idées du F haine, j’aurai préféré que le Front de gauche interpelle François hollande sur la retraite à 60 ans, l’augmentation du smic à 1700 euros etc. pendant les deux semaines qui viennent de s’écouler.

Au lieu de ça, il faut se résigner comme principale mesure sociale à une augmentation de 25% de l’allocation de rentrée scolaire ou au contrat de génération…la jeunesse de ce pays n’a plus de soucis à se faire, la gauche est de retour…

« 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :