Candidats à l’exil en Suisse : les footballeurs amateurs

26 Mar

Un boulot, des indemnités, voire un salaire… L’exil en Suisse de ces footballeurs du dimanche n’est pas fiscal. Mais il est bien, pour certains, économique.

Un panneau devant les terrains d'entraînement de Boncourt. (Photo Sarah Rebouh)

Un panneau devant les terrains d’entraînement de Boncourt. (Photo Sarah Rebouh)

(De Franche-Comté) La Suisse est devenue la bête noire des clubs de foot de la région de Belfort-Montbéliard. Dans le district, on compte 3 550 licenciés. Mais 500 autres footballeurs franc-comtois ont pris une licence en Suisse. Autant de joueurs dont le talent échappe aux pelouses de la région. Et aucun footballeur suisse ne fait le chemin inverse.

Lire la suite sur RUE89 Sport —>

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :